Actualités

24 octobre 2018 Après le décès du conjoint, rester chez soi est un droit

Même en l'absence de donation ou de testament, le veuf ou la veuve est assuré de pouvoir rester dans son logement. La lettre des notaires de France d'octobre 2018 vous explique le droit au logement du conjoint survivant.

Après le décès du conjoint, rester chez soi est un droit

Voir le site Internet

Retour à la liste